Ici vous ne trouverez point de maléfices, pactes diabolique ou vols sur un balai. La sorcière joyeuse ne pratique que la magie blanche. Ses doigts crochus ne servent qu’à concocter des remèdes, potions et onguents bénéfiques ou éventuellement à crocheter ou denteler de jolis objets et vêtements.

Pour info : le crochet et la dentelle telle qu’elle les pratique sont apparus en Europe à la fin du moyen -âge voire au début de la renaissance. Au début dans les couvents afin de former les jeunes filles de la noblesse à d autres arts que la broderie. Ils se sont ensuite rapidement répandue auprès des classes moyennes et artisans.